--> retour Publications ............................................................................................................................................................--> retour page "d'Accueil"

HOUART P. et JEANNIN M.-B., Histoire de la Toison d'Or - La prodigieuse aventure d'un ordre éblouissant - de Philippe Le Bon à nos jours, Bruxelles-Nivelles, 2006, 333p.

Philippe le Bon, qui se voulait l'égal des rois et empereurs, fonda en 1430 à Bruges le "Noble Ordre de la Toison d'Or", en souvenir de l'équipée mythologique de Jason et des Argonautes, partis en Colchide à la conquête de la Toison. Un Ordre qui, disait-il, devait surpasser en éclat tous les autres.

Pierre Houart et Maxime Benoît-Jeannin ont conjugé leurs talents pour insuffler à cette Histoire de la Toison d'Or, à la fois, la rigueur historique et la forme, ceci pour le plus grand plaisir du lecteur.

Pierre Houart, né à Etterbeek en 1921, entreprit des études de sciences politiques et sociales aux universités de Bruxelles et Louvain, et un summer school à Columbia University (N.Y.). Il fonda notamment les revues "Toison d'or" en 1969, et "Présence de l'Histoire" en 1971. Membre associé du Centre Européen d'Etudes bourguignonnes et président d'honneur de l'Académia belgo-espanola de Historia de Madrid, il préside la Fondation Toison d'Or - Académie Européenne d'Histoire - Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, parmi lesquels : - L'Afrique aux trois visages (CID), Les Riches Heures de la Cour en Belgique et Deux mille ans d'histoire, de la Belgique romaine à Albert II (J-M Collet).

Maxime Benoît-Jeannin est l'auteur de plusieurs romans, dont Mademoiselle Bovary (coédition Le Cri-Belfond, 1991), Colonel Lawrence (Coédition Le Cri-Jean-Michel Place, 1992) et Chez les Goncourt (Le Cri, 2004). De deux biographies exhaustives : Eugène Ysaye, le sacre du violon (Le Cri, 2001). Et d'un essai sur les rentrées littéraires, La Corruption sentimentale (Le Cri, 2002).